jeudi, 14 décembre 2017
 

L’avocat de DSK présente une demande de liberté conditionnelle aujourd’hui au Juge

Selon l’Avocat de DSK, ce dernier est d’accord pour une caution de 1 million de dollars payable cash. Il est également d’accord pour une résidence surveillée à Manhattan avec un bracelet électronique et qu’il va rendre son passeport afin d’éliminer toute inquiétude sur son éventuel départ de la Juridiction de NY.

Une tentative de négociation est en cours. Elle pourrait aboutir à la mise en liberté conditionnelle de DSK ce Jeudi.

Qu’y a-t-il de nouveau dans cette requête en appel ?

Le bracelet électronique que la défense de DSK n’avait pas mentionné dans la comparution de Lundi devant le Cour Criminelle de Manhattan.

Ensuite, l’appel décrit DSK comme un mari aimant et un père attentionné. C’est également un diplomate international, un Avocat, un homme politique, un économiste et un Enseeignant sans casier judiciaire, insiste la demande en appel.

DSK, ajoute la demande, est marié depuis plus d’une décennie et a 4 enfants d’un précédent mariage. L’un d’eux fait ses études à l’Université de Columbia à NY justement.

DSK à l’audience lundi à la Cour Criminelle de NY

Soupçons

DSK clame son innocence. Pourtant, les enquêteurs restent perplexes sur son refus initial de faire les tests ADN. Il aurait attendu que la demande de perquisition soit faite pour donner son accord.

L’examen consistait à réperer des traces de griffes et à récupérer des éléments qui serviront aux tets ADN. Dans la suite où a eu lieu le "prétendu" vol, les enquêteurs ont recherché des fluides des deux personnes concernées ici : DSK et la femme de ménage.

Pèsent également sur DSK des soupçons de récidive. A vérifier.

Pour le reste, ce n’est pas la même chose d’arriver au Tribunal demain libre ou menotté. On a toujours en tête l’image traumatisante d’un DSK menotté et mains dans le dos, encadré par des policiers à la sortie du Commissariat de Harlem. Très pénible.

Décision dans la journée donc.

Lire les Chefs d’accusation ici.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes