jeudi, 14 décembre 2017
 

Les Avocats de DSK rencontrent le Procureur ce mercredi. Journée décisive en perspective ?

D’après CNN qui tient l’information d’un informateur proche du dossier, les avocats de la défense sont convoqués par le Procureur Vance aujourd’hui. Vraisemblablement, les Procureurs qui n’ont pas encore décidé de laisser tomber les charges, cherchent une issue qui leur permettrait de sauver la face.

"Les Procureurs considèrent qu’un non lieu purement et simplement pourrait être assimilé à une humiliation voire à une capitulation", dit le légaliste, Jeffrey Toobin, conseiller à CNN. "S’ils arrivent au moins à extraire de l’affaire une faute pour mauvais comportement, ce serait une façon de sauver la face".

Du côté de Thompson, il s’est plaint du refus du Procureur Vance de le recevoir. Les bureaux du Procureur répondent que Me Thompson a déjà eu plusieurs entretiens avec le Procureur Vance. Me Thompson insiste sur sa qualité d’ancien Procureur lui-même et dit "j’ai été moi-même Procureur et un Procureur refuse de me recevoir !". On commence à connaître le style emphatique de Me Thompson qui ne peut pas oublier qu’il a ciblé le Procureur devant le monde entier allant jusqu’à le qualifier de "couard".

Après le procès de DSK celui de Cyrus Vance ?

Dans sa charge du 1er Juillet, Me Thompson avait déclaré qu’il n’avait pas eu connaissance du coup de fil et de son enregistrement entre sa cliente et son fiancé emprisonné. Le coup de fil passé le lendemain de l’incident supposé. Selon l’informateur de CNN, il semblerait que le Procureur lui-même ait reçu la transcription de l’enregistrement du dialecte peul en anglais deux jours seulement avant de convoquer les avocats de DSK.

Voir son courrier ici.

Les Bureaux du Procureur confirme que, Me Thompson est au courant de l’existence de ce coup de fil et de l’enregistrement depuis longtemps. Maître Thompson répond qu’il n’a toujours pas entendu l’enregistrement et "il veut la transcription tout de suite".

Finalement qui fait obstruction à qui ou à quoi ? Les bureaux du Procureur Vance accusent Me Thompson de s’être opposé - pendant 2 semaines - à l’accès à sa cliente, au moment où les divergences apparues dans le dossier pouvaient être facilement démêlables.

Me Thompson répondra certainement, que c’était pour protéger sa cliente de la "maltraitance" dont il a fait état le 1er Juillet lorsqu’il critiquait les méthodes de l’instruction.

Lire la charge de Me Thompson sur l’instruction ici.

Cette journée pourrait être une journée décisive pour DSK, comme celle du 1er Juillet dernier.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes