mardi, 21 août 2018
 

Elections 2012. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Cette élection restera dans l’Histoire comme celle d’une gigantesque fraude en bande organisée. C’est tout sauf une élection. Lu dans un forum de 20 mn le commentaire suivant : "on n’a pas remis les rênes du pouvoir à F. Hollande. On les a retirés des mains de Nicolas Sarkozy".

De fait, sur le site Atlantico, on peut lire ceci :

"Vote blanc record... François Hollande élu avec moins de 50% des votants"

"Selon une totalisation du ministère de l’intérieur portant sur 99% des bulletins, François Hollande a obtenu 51,67% des suffrages exprimés, contre 48,33% à Nicolas Sarkozy.

Environ 17,8 millions de suffrages se sont portés sur le nouveau président, 16,7 millions sur le sortant et 2,1 millions d’électeurs ont voté blanc ou nul, selon cette totalisation portant sur plus de 45 millions d’inscrits et 36,6 millions de votants.

François Hollande aurait donc réuni sur son nom 48,6% des votants".

Tout ceci, malgré la coalition qui soutenait le candidat PS. « L’élection se solde par une non victoire et une non défaite ».

... Et par un débat tronqué.

Tout ceci invite à beaucoup de Modestie.

Ceci n’est pas une pipe.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes