mercredi, 21 février 2018
 

Après le Sarkothon, le Carlathon ! Jeux de mots et de miroirs.

Hier, nous assurions le relais de la pétition de change.org sur le financement jugé exorbitant du site de la Fondation de Mme Sarkozy, pétition lancée par un certain Nicolas. La Fondation a répondu.

A la suite de quoi, l’auteur de la pétition, qui porte l’heureux nom de Nicolas, lance un jeu en miroir : le Carlathon. Voici le communiqué de change.org :

JOUEZ AU CARLATHON !

La réponse laconique n’ayant pas été jugée satisfaisante, Nicolas écrit ce qui suit :

Nous sommes plus de 50 000 à avoir signé pour que Carla Bruni rende l’argent public dépensé pour le site de sa fondation, en faisant un don pour aider les plus démunis. Jamais je n’aurais pensé que ma pétition puisse mobiliser autant de personnes. Merci !

La pétition a fait la une des journaux, généré des milliers de commentaires sur les réseaux sociaux, entre agacement, colère et ironie.

"Un site internet à 410000€ ? Je veux bien être webmestre à ce tarif", écrit Sébastien Raux sur Twitter,

"Il est si facile d’être généreux avec l’argent des autres…", a commenté Jean-Luc Bouscary sur la pétition,

"Je trouve indécent et inadmissible de faire payer les contribuables pour des besoins personnels que nos élus ont les moyens de se payer avec leur salaire !!!" écrit Christiane RUIZ.

Et devinez quoi ? La Fondation Carla Bruni a répondu ! Elle nie le fait que la Fondation ait utilisé des fonds publics pour ce site. "Tous les contenus visibles sur ce site on été intégralement financés par la Fondation". La Fondation joue sur les mots et parle des "contenus", donc des articles paru sur le site ? Mais qu’en est-il de la construction de celui-ci ? Même si je veux bien faire confiance à la Fondation, elle ne prouve en rien ses déclarations, alors même que le rapport de la Cours des comptes écrit noir sur blanc que ce site a coûté 330 000 euros en 2011 et 80 000 euros en 2012.

Nous ne pouvons laisser la Fondation et Madame Sarkozy se dédouaner par un simple communiqué laconique, qui ne prouve rien sur le fond.

Puisque la Fondation veut jouer sur les mots, proposons-lui un autre jeu : le Carlathon ! Envoyons des centaines de messages à la Fondation pour lui donner des idées sur comment elle peut reverser ces sommes aux plus démunis.

Tweetez avec le hashtag #CarlaFaitesUndon pour faire vos propositions à Carla Bruni et sa Fondation.

Vous n’êtes pas sur Twitter ? Vous pouvez continuer à faire circuler la pétition autour de vous, et nous aider à atteindre 100 000 signatures ! Voici le lien à envoyer à vos amis www.change.org/carlafaitesundon Merci pour votre implication !

Nicolas.

PS : Cliquez ici pour lire le communiqué de la Fondation et ici pour lire un article sur Reflets qui décrypte la réponse de la Fondation Carla Bruni.

Vous avez une question à me poser ? Cliquez ici pour m’écrire sur Twitter.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes