mardi, 21 août 2018
 

Vétusté des résidences universitaires. Symbole du délabrement de l’enseignement supérieur.

Lyon. Résidence Mermoz. Un cas unique ou un cas parmi tant d’autres ? La chose serait-elle commune aux résidences publiques ou alors cette résidence serait-elle frappée d’obsolescence par ses équipements d’un autre âge ?

Lorsque je suis arrivée à Lyon en 1985, fraîchement venue du Cameroun, cette résidence et celle de la Madeleine comptaient parmi les plus vivantes, les plus riches de vie. Mermoz avait un restos U ; un restos U dans une grande résidence comme celle-là, c’est capital. Les étudiants venaient du monde entier, Mermoz avait la particularité d’être un modèle de résidence internationale, par le profil de ses étudiants. Ce qui lui ajoutait du sel et du piment.

Aujourd’hui, plus de resto U. C’est le Casino en face qui doit se frotter les mains.

C’est vrai la résidence a gagné en sécurité et elle arbore un côté écolo dandy paresseux, c’est-à-dire bon pour les yeux, mais peut-être un peu trop beau par ce calme plat, flatteur qui sied mal à un public jeune. Il paraît que ça fait plus studieux. Le bruit est contrôlé. Justement, en contrôlant trop les choses, elles reviennent comme un boomerang : le bruit devient sauvage.

Mais il y a pire. Ce sont les dortoirs. Les chambres sont vétustes, l’équipement est digne d’un monastère mal vieilli. La peinture sur les armoires s’efface. Le papier peint n’est pas refait depuis un moment, tout est vieux, palot et ne donne pas envie. Internet est pratiquement rationné. La wifi ??? Tout est raide à Mermoz. Disons le franchement, les chambres sont laides.

Les toilettes sont sommaires. Il y a des fuites d’eau. Idem pour les douches qui fuient et on a les pieds dans l’eau en entrant dans la cabine de douche. Dans le coin WC, il n’y a pas de lavabos pour se laver les mains immédiatement après. Le lieu prévu à cet effet est désespérant béant et immonde à voir. Conséquence, on retourne dans sa chambre avec les microbes qu’on ajoute à la poignée de sa chambre, avant de pouvoir se laver les mains.

Il y a des étudiants en médecine dans la cité.

La cité U ne donne pas envie. Trop déprimant comme univers et beaucoup trop triste.

La cuisine est sommaire et les espaces de vie commune, salle de café, de TV ne sont pas visibles. Certaines fenêtres donnent je ne sais où. Cette résidence est tout simplement indigne de la France du 21ème siècle. J’ai vu des modèles de ce type eau Cameroun…avant 1985.

Education Nationale, un chantier en retard de 20 ans au moins.

Heureusement, il y a des résidences plus cosy, plus récentes à Lyon. En 1985 et pendant 15 ans, loger en résidence était un luxe, tant elles étaient rares. Le nombre d’étudiants grandissant, la ville s’est adaptée à la demande, mais avec un retard fou. Malgré tout, les résidences « privées » sont apparues. Leur charme est dans leur modernité et dans le confort qu’elles procurent.

Tout n’est par perdu, mais, mon Dieu, Mermoz est une véritable horreur. Au secours, Mrs les architectes ? Ce n’est pas une situation normale.

HOPITAL   Sinon, à 2 mn de Mermoz, cela fait deux mois que j’appelle l’hôpital Edouard Herriot pour un RV.

Voici le message en continu qui est diffusé aux gogos :

Bonjour, vous êtes bien au Secrétariat des consultations de dermatologie du pavillon R du groupe de l’Hôpital Edouard Herriot.

Toutes nos lignes sont actuellement occupées. Veuillez patienter ou rappeler ultérieurement.

Vous patientez 5 mn. Rien.

Musique encore

La suite du message dit ceci :

Merci de vous munir d’un stylo et d’un papier pour noter votre RV. Lors de votre consultation pensez à vous munir de votre carte vitale, carte de mutuelle ou de tout autre mode de paiement, d’une pièce d’identité, de la lettre de votre médecin traitant et de tout document nécessaire à votre future consultation.

Musique encore

et rebelote "bonjour...".

Lorsque vous appelez entre 12 et 13 h 30, on vous rappelle qu’à ces heures là, le service n’est pas ouvert. Lorsqu’il l’est, vous avez le message précédent. On tourne en rond, n’est-ce pas ?

Voici un Grand Auspice de dimension internationale qui a un tel accueil.

En France, les soins sont de très grande qualité et font l’admiration du monde entier. Le système de sécurité sociale également. En ces temps de débat de la réforme d’Obama, que les républicains veulent repousser à l’année prochaine, le débat sur la santé est à la Une et on moque le système canadien et britannique où les délais d’attente des interventions sont très très longs.

Il faudra traquer tous les lieux improductifs, y compris d’un accueil téléphonique aux abonnés absents.

PS. Le contact de l’hôpital m’a été donné par mon médecin traitant lors d’une consultation. Finalement, j’irais surplace.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes