jeudi, 20 septembre 2018
 

Fillon, prêt à écouter et à répondre aux critiques sur son bilan.

Bien. Fillon vient de s’exprimer sur la Une. J’avais un peu peur de ce qu’il allait dire et puis finalement, il a répondu à mes inquiétudes.

En disant que "le temps d’aujourd’hui n’est pas celui de la candidature aux présidentielles".

Deux. Pourtant, « sa détermination reste totale ».

Trois. Pour quoi faire ? Pour construire le projet de Redressement National qu’il décline en trois chantiers d’innovation :

- Innovation du pacte économique et social

- Innovation du pacte européen autour du noyau dur franco-allemand. Fillon est nostalgique ici.

- Innovation du pacte démocratique par une (re)organisation simplifiée des territoires.

Il va sillonner le pays et il est prêt à entendre et à répondre aux critiques sur son bilan.

« Avant de porter un projet, il faut le construire », précise-t-il. C’est donc le temps de la (re)construction.

On en saura un peu plus mardi. Jusqu’ici tout va bien.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes