vendredi, 22 septembre 2017
 

Jean Louis Borloo n’a jamais été en position d’être candidat : il n’avait pas de rêve pour la France.

Il fut un temps où il était possible de croire que le mécontentement de J.L. Borloo, qui a claqué la porte du gouvernement Fillon 2, pouvait constituer un moteur suffisant pour le pousser à se présenter à la présidentielle, dans le but de se venger dans un premier temps et après, après seulement, de voir si, éventuellement, un programme alternatif pour la France était possible.

La vengeance ne suffit pas à forger une ambition, un programme et un destin présidentiel. Et puis, il faut une plate forme plus grande et plus autonome de l’UMP que ne le sont les Radicaux de la Droite. Après avoir essayé l’Alliance Centriste avec probablement l’espoir d’en être le candidat légitime, en raison de son statut de premier opposant Majoritaire à l’ex Majorité à laquelle il appartenait et dans laquelle il a servi, une certaine agitation sondagière a semblé lui donner raison, mais le souffle est très vite retombé, devant l’impréparation, le "vide" programmatique et la faiblesse logistique et financière.

En face, Hervé Morin, lui aussi dégoûté d’un Président de la République qui n’a pas respecté sa parole envers les Centristes, alliés de la première heure, ne s’est pas laissé impressionner par les sondages et il a tenu son standing de leader Centriste. Non pas par stratégie, mais par conviction. La détermination de Hervé Morin, présent depuis le lendemain de 2007 à la tête du parti du Centre pour maintenir la visibilité et l’existence du Centre, à côté de l’UMP, a gêné le projet improvisé de J.L. Borloo, conçu il y a peu.

« La majorité doit être une maison commune, pas un musée », rappelait Hervé Morin, novembre 2010, au lendemain du remaniement ministériel.

L’annonce, depuis longtemps, que la vocation du centre était de présenter un candidat aux présidentielles, non pas pour s’opposer à Nicolas Sarkozy, mais pour que le Centre continue d’exister, a coûté à Hervé Morin son poste de Ministre de la Défense. Pour équilibrer la présence Centriste au gouvernement, Maurice Leroy a été nommé Ministre de la Ville.

En opérant de la sorte, le Président Sarkozy a donné l’impression de vouloir semer la zizanie au sein du Nouveau Centre en opposant les leaders. Maurice Leroy l’a sans doute payé éléctoralement aux élections sénatoriales qu’il vient de perdre. Président du Conseil Général du Loir-et-Cher et Député, on ne voyait pas comment il pouvait perdre dans un suffrage universel indirect où le lobby des élus joue à fond et exclusivement.

Last minute.com

Au sein de l’Alliance Centriste, la détermination de Hervé Morin a donc ruiné les plans de dernière minute de J.L. Borloo. « Jean Louis Borloo a son chemin, j’ai le mien et je ne le changerai pas », disait encore Hervé Morin, il y a une semaine chez France Inter. La tonalité du discours de la rentrée du Nouveau Centre à la Grande Motte avait commencé à sonner le glas des derniers espoirs de J.L. Borloo, car, le Président du Nouveau Centre, Hervé Morin avait laissé entendre qu’il n’y aurait pas de primaires, mais un rassemblement derrière celui qui arrivera en tête au premier tour.

Jean Louis Borloo a donc choisi le ralliement. De toutes façons, avec l’UMP, on signe un contrat à vie. Pour y résister, il faut être mu par des motivations autres que politiques. Il faut avoir un rêve pour la France. Jean-Louis Borloo avait eu ce rêve pour Valenciennes.

Hervé Morin, comme Arnaud Montebourg, la nouvelle génération d’hommes politiques qui montent, semblent avoir ce rêve d’une « Nouvelle France ».

J.L. Borloo n’était tout simplement pas en position d’être candidat. Il a pris une sage décision.

Maintenant, quel avenir pour l’Alliance Centriste ?

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes