samedi, 23 août 2014
 

L’initiative Chavez contre une agression militaire de l’OTAN en Libye reçoit du soutien

Trois jours après le début de la crise Libyenne commencée à la mi-février, les organisations humanitaires faisaient état de 84 morts. La nouvelle a ému le monde et, sans vérifier, la machine Onusienne et ses membres dominants ont déclenché l’alerte rouge pour chasser Kadhafi du pouvoir en Libye, au motif que ce dernier tuait des victimes innocentes, des civils engagés dans une démarche contestataire pacifique contre un régime dictatorial de 41 ans.

Vérification faite, tout a été soit exagéré, soit déformé. Les manifestants ne sont pas des pacifistes, puisqu’ils ont pillé un dépôt de munitions et sont lourdement armés. Ensuite, le nombre de morts et la volonté systématique du colonel d’éliminer son peuple n’ont pas pu être authentifiés par les nombreux journalistes internationaux invités par la famille Kadhafi en Libye.

Abonné au même type de traitement, Hugo Chavez a dénoncé "une campagne de déstabilisation du pouvoir en Libye pour justifier une invasion". A la place des menaces d’intervention américaine et de l’OTAN qui se dessinent, il a proposé une mission de médiation en Libye, la semaine dernière.

Hugo Chavez dénonce une campagne de mensonges savamment orchestrée contre la Libye.

Son initiative a été immédiatement soutenue par Fidel Castro, un autre maltraité des US et de la communauté internationale. L’ALBA (l’Alternative Bolivienne des peuples de l’Amérique), créée par les Etats de l’Amérique Latine pour contrebalancer l’influence des Etats-Unis en Amérique du Sud vient d’apporter son soutien à l’initiative Chavez.

Le groupe des pays de l’Amérique du Sud "soutien la mission de médiation en Libye afin d’éviter une agression militaire de l’OTAN en Libye". Au-delà de l’ALBA, le Président Chavez qui mène la contre offensive a sollicité le soutien des personnalités comme l’ex Président Américain, Jimmy Carter, le Prix Nobel de l’Argentine, Adolfo Perez Esquivel, celui des acteurs comme Sean Penn et Danny Glover.

"Nous devons accentuer notre effort et ne pas perdre un seul instant pour réunir une commission qui se rendra le plus tôt possible en Libye pour une médiation, parce qu’en face, nous avons à faire à des gens qui sont en chasse, comme des Piranhas, qui aiguisent leurs dents, dès qu’une opportunité s’offre à eux". "Ces gens" ce sont les Etats-Unis et leurs alliés.

Saif al-Islam, le fils de Kadhafi, a parlé de "tigres". Lire ici.

De fait, depuis les sanctions du conseil de sécurité et l’exclusion de la Libye du conseil des Droits de l’Homme, lundi dernier, des sous marins Américains mouillent sur les côtés Libyennes. La flotte américaine a pu être immédiatement surplace, car l’Italie abrite la 6ème flotte maritime américaine.

En parlant de comportements de piranhas, l’Italie a dénoncé son pacte de non agression avec la Libye, pour permettre le mouvement de la flotte américaine et son Ministre des Affaires Etrangères, Frattini, a dit tout le mal qu’il pensait du colonel Kadhafi. Ce sont les mêmes acteurs gouvernementaux Italiens qui s’appliquaient à la danse du ventre devant le colonel pour lui demander d’injecter les réserves (argent) considérables du colonel dans l’économie Italienne à genoux pendant la crise.

Ils étaient même allés jusqu’à concéder un dédommagement colonial à la Libye pour un montant de 5 milliards $ réglables sur 25 ans à raison de 200 millions l’an, suivant en cela l’exemple du Chancelier Willy Brandt qui avait présenté ses excuses à la Pologne le 7 décembre 1970. La France n’a toujours pas présenté ses excuses aux africains. Le Président J. Chirac s’y est refusé et c’est tout juste s’il a concédé une journée de commémoration de l’esclavage, le 10 mai et, il faut considérer cela comme un acte d’une extrême générosité.

Après cela, on s’étonne que Marine soit en tête des sondages pour les Présidentielles. Au moins, comme cela, "on a l’original à la place des pâles copies", comme disait son père, Le Pen.

Les révoltes du Moyen-Orient sont aussi celles de la Lutte finale pour la fin de la décolonisation et pour la véritable Libération et la vraie liberté. Dans cette optique, le fils Kadhafi a reconnu qu’il fallait réformer la Libye de A à Z.

Dernières nouvelles en Libye. 8 membres des forces spéciales Britanniques ont été arrêtés par les rebelles anti-Kadhafi à l’Est du Pays. Le Royaume négocierait leur libération. La suspicion d’une possible infiltration de la Libye par des forces spéciales des alliés qui prendraient prétexte des missions humanitaires pour s’infiltrer dans le pays, un peu sur le modèle du plan "Turquoise" au Rwanda qui a permis d’exfiltrer des personnalités compromises dans le génocide, se confirme donc.

Quand l’Humanitaire sert de relais ou de base avancée au Militaire, la vigilance s’impose. Sur ce flanc au moins, les rebelles anti-Kadhafi et les forces fidèles à Kadhafi sont sur la même ligne. L’initiative Chavez est donc bienvenue et attendue.

"La saignée de l’Amérique Latine : 500 ans de Pillage du Continent"

Naissance de la Communauté des Etats de l’Amérique Latine et des Caraïbes

 
A propos de Scène Publique Internationale
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes