jeudi, 14 décembre 2017
 

Mariage gay. Prêtre ou franc-mac, il faut choisir. Incompatibles.

En ces temps de clarification, le double jeu des acteurs commence à être démasqué. Le débat sur « pour ou contre le mariage gay » a déjà cet avantage là : faire sortir du bois les acteurs planqués et clarifier ce à quoi on croit.

Il n’est pas possible d’être Franc Maçon et donc pour le mariage gay, comme l’ensemble du gouvernement Ayrault/Hollande d’obédience Maçonnique - puissant lobby derrière la loi sur le mariage gay agissant en synergie avec le lobby gay international et le lobby financiarisé : trois lobbys derrière la loi qui ont commandé à tout le reste, jusqu’au Conseil Constitutionnel qui ne pouvait que s’y soumettre. Donc, il n’est pas possible d’être pour le mariage gay (franc maçon) et contre, car, pour l’Eglise, le mariage est sacré - "ce que Dieu a uni, un homme ne peut le désunir" - et c’est une Union entre un Homme et une Femme.

Au-delà de l’Eglise, c’est le socle Chrétien de la Civilisation occidentale qui est concerné. L’heure du flou et des masques est terminée. L’Eglise a donc sanctionné le prêtre de la Haute Savoie concerné par la double « posture Hypocrite », en termes Bibliques. On peut objecter qu’il n’est point besoin d’être Croyant pour être Membre d’un parti politique : la fameuse laïcité. Tout à fait.

Une fois qu’on a dit cela, il y a cet autre questionnement sur le Fait Civilisationnel et le Fait Identitaire.

Mariage Gay, combat des valeurs et combat Identitaire.

C’est en l’occurrence ce qui est reproché à NKM : le flou né de son abstention et la perplexité des propos qui ont suivi ; non pas que NKM ne soit pas libre de penser ce qu’elle veut, mais tout simplement parce que l’adhésion à un parti politique et, au-delà, à toute organisation implique une adhésion à une charte des Valeurs qu’on ne négocie pas avec désinvolture et légèreté. Les militants et les sympathisants n’ont pas l’impression d’avoir signé la même charte des Valeurs que NKM. D’où la colère.

Puis, il y a la troisième question qui concerne le Fait Electoral et la place du Référendum dans nos chères Démocraties totalement perverties.

L’heure est à la Clarté et à la Transparence : toutes choses compatibles avec la Tolérance Civique.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes