dimanche, 28 mai 2017
 

Prostate du Président. Dieu est vivant. Tout finit par se savoir. C’est la loi de l’univers.

La vérité finit toujours par triompher. C’est écrit et cela vient encore de se vérifier, de manière spectaculaire ; quasi romanesque. Vous avez dit "délires romanesques" ? Oui des "délires romanesques" capables de débusquer les rats et les taupes de leurs trous à rats, je suis prête à y camper pour des siècles et des siècles, au vu de leur efficacité redoutable.

Je savais depuis le début qu’il y avait anguille sous roche et voilà qu’au bout d’une fouille des égouts de 18 mois, le pot aux roses est découvert. Nous avons élu un autre président socialiste malade de la prostate qui nous l’a savamment caché. Mitterand lui l’a su, après son élection. Là, c’est très grave, le candidat le savait avant l’élection, s’est fait opérer en secret et cache bien son secret depuis, jusqu’à l’embuscade d’hier qui l’a fait tomber, le secret - oh secret bien partagé avec les journalistes du Nouvel Obs et qui, comme d’habitude se sont bien gardés de le dire - pour sortir aujourd’hui en criant "attention aux délires romanesques".

Qui le dit ? Venant d’un journal qui s’est illustré dans la publicité d’un romantisme digne d’une fosse sceptique sur une forme de soutien à une prostituée macquée pour piéger DSK et qui voulait se faire du beurre sur cette prostitution du corps, de l’âme et de l’esprit, on est là bien en-deçà du degré zéro de la pensée qu’est la pensée unique. Belle et Bête.

Quand on est pris la main dans le sac, il y a plusieurs réactions :

1. Les plus hideux persévèrent et croient vous impressionner ou vous faire peur.

2. D’autres heureusement font preuve de raison. Ainsi, on a le double visage du Nouvel Observateur.

Au fait, où sont-ils les médias souteneurs d’un Hollande dissimulant son état de santé ?

Voici la phrase qui a débusqué les rats qui ont coulé la France :

...sauf à être suicidaire (pour le PS) et irresponsable (pour Hollande), Hollande ne se représentera plus. Il connaît déjà le résultat. Il peut tester.

Aujourd’hui, il semblerait que l’Afrique soit le nouvel El dorado conseillé aux immigrés, à leur insu. C’est habile, très. On loue même les échanges à multiplier entre la France et l’Afrique. Sauf que l’Afrique a une grande mémoire. Les Portugais ont voulu rentrer en Angola où la croissance fait pâlir les Européens. Eh bien, on leur a rendu la pareille, pas de titres de séjour et retour au Portugal. On ne les a pas humiliés avec les charters retour et les injures racistes. La roue tourne.

Vive l’Afrique !

Mais retour en France.

Amnésie rétrograde

Oui, l’état de santé d’un candidat aux élections est une affaire publique. Si Hollande devait être en état d’incapacité, il faudrait bien que le président du Sénat le remplace. Voilà, notre actuel président du Sénat est quasi inconnu du public. Du reste, son état de santé, en cas d’opération de cette importance devrait également être connu.

* Lycéens, étudiants, si vous le pouvez, commandez ce numéro du magazine pour connaître nos Institutions.

Dire qu’il y en a pour qui cela n’est qu’affaire privée. Où est passée la France de l’Honneur ? Celle de Clémenceau ? Il est symptomatique que pour critiquer le romanesque de scène publique, on vienne braconner les articles du site. Voyons, on cite Clémenceau maintenant ? Si scène publique n’avait pas fait état de ce reportage de la 2, quel autre journal en aurait fait état ? Aucun.

Prenez, ceci est mon corps. Mangez le. Ceci est mon sang. Buvez le en souvenir de moi. Et lorsque vous aurez bu et mangé, insultez ce que vous ne pouvez faire ; ni aujourd’hui, ni demain. Y compris ceux et celles qui, profitent de cette grâce répandue par flots et sont sortis des ténèbres reprenant miraculeusement du service médiatique, en guise d’halos destinés à flotter sur le Grand vide. Les chimères flottent sur l’espace médiatique et remplissent bien leur mission d’illusions d’optique. Quand on fait la guerre et qu’on sait ce qu’elle recouvre de Noble et d’Idéal Humaniste, on détecte parfaitement les leurres, placé(e)s ici et là sur le champ pour distraire le regard et l’attention.

Il y a plein et plein d’émissions intéressantes qui passent à la télé et aucun reporting dans les journaux. C’est trop de travail : la mode est au journalisme scolaire, facile et conventionnel. Et lorsque vous faites le travail, ces paresseux osent vous critiquer, du haut de leur flemmardise. Aujourd’hui, je suis en joie. Donc, je vais passer sur ce journalisme décadent de France. Altièrement et Fière de voir le sillon du Renouveau poursuivre son tracé inexorable.

L’hypertrophie de la prostate n’est pas et ne peut pas être bénigne.

Il nous faut le dossier médical. Pourquoi ce dossier n’est pas visible ? Qu’est-ce qu’il cache ?

Je me suis renseignée auprès de quelqu’un qui soigne les malades à Edouard Herriot, Pavillon V, Urologie. Une prostate hypertrophiée peut avoir pour cause, une tumeur. Dans tous les cas, ce n’est pas anodin.

Et puis, la prostate oblige celui qui en souffre à faire souvent pipi. Après une intervention, il arrive que les ardeurs sexuelles ne soient plus à l’ordre du jour. La prostate est cet organe qui produit le liquide séminal injecté dans les testicules et ainsi de suite. Si on le vide, le liquide existe de moins en moins. Cela s’en ressent sur la qualité de l’acte sexuel qui perd en tonus et, à terme, cette activité se réduit progressivement.

Cela n’empêche pas de vivre, mais connaissant la situation tout de même ubuesque du locataire de l’Elysée et de sa compagne, c’est assez Caucasse (néologisme formé du Caucase + cocasse. Le Caucase, pays des durs. Caucasse : pour dire dur comme la pierre) - Pour reprendre la métaphore d’hier, cela ne manque pas de sel et, pour le coup, de piment.

Dès lors qu’on a été hospitalisé pour plus de 2 jours, c’est que le problème est sérieux. En fait, une semaine, c’est sérieux, car cela va de la chirurgie ambulatoire à ce délai-là, jugé sérieux.

Si le président souffre de la prostate, on lui souhaite de bien se porter. C’est la moindre des choses. La maladie n’est pas une honte. Elle n’est même pas un déshonneur. Ni une malédiction. C’est la vie. Un candidat Hollande opéré de la prostate l’aurait-il éliminé de la compétition ? On mélange là deux choses, un peu comme si on justifiait la pédophilie des prêtres, au motif qu’ils vivent un célibat inhumain. L’expérience Mitterand a laissé des traces indélibiles des moments de vacance de pouvoir qu’on ne veut plus revoir. Sous aucun prétexte.

Question : y a-t-il d’autres secrets de cette importance ? Restons zen. Tout arrive à point à qui sait attendre - Du romanesque poétique ou comment détruire tout ce qui nous dépasse.

Aujourd’hui est un beau jour. Je suis dans la Joie.

Lire aussi. Journalisme Pavolvien. Les faux rapports de l’état de santé de F. Mitterand. Docu LCP.

 
A propos de Mon site SPIP
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes