mercredi, 7 décembre 2016
 

Rencontre du Premier Ministre Japonais avec Obama

Les Etats-Unis luttent sur deux fronts : celui de la crise économique et celui de leur sécurité. Les évènements du 11 Septembre 2001 avait orienté les efforts de guerre de l’Amérique en Afghanistan puis en Irak. Le redéploiement des troupes en Afghanistan a pour objectif de couvrir la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan, devenue un haut lieu stratégique.

Mais, la nouvelle menace est atomique. L’Iran et la Corée du Nord croisent le fer avec l’Amérique sur ce sujet depuis un moment déjà. L’Iran et la Corée du Nord se défendent de ne pas avoir de programme nucléaire. Sans convaincre la communauté internationale. L’AIEA (l’agence internationale de l’énergie atomique) fait des inspections régulières en Iran. En Corée du Nord, pays le plus opaque au monde, les choses sont plus compliquées.

  Un mini sommet d’une heure

Selon les services secrets Américains, la Corée du Nord s’apprête à tester une batterie de missiles de longue portée ; de 6 700 kms environ. Si cette information est juste, le territoire de l’Alaska ou Hawaï seraient à portée de frappe. La Corée du Nord a réfuté cette information et dit qu’elle s’apprêtait plutôt à lancer un satellite. Avec quelle fiabilité ? La question de la sécurité est donc inscrite au programme de la rencontre entre les deux Présidents.

A côté de cela, les deux premières puissances économiques parleront certainement d’économie en prévision du sommet du G20 qui se tiendra le 2 Avril à Londres. Dans un mois bientôt. D’ici là, Barack Obama aura certainement bouclé les orientations budgétaires des 787 milliards accordés par le Congrès Américain pour redresser l’économie. Avant son discours devant le Congrès, les Américains sont 62% à penser que le discours du Président devrait leur redonner confiance contre 37 % qui pensent le contraire (Source CNN).

  On ne badine pas avec le code de l’honneur

La lune de miel de Barack Obama avec son peuple continue donc. Ce qui n’est pas le cas du Premier Ministre Japonais dont la côte de popularité est de 11 %. Son prédécesseur, Toshiro Mori avait atteint les 9 % avant sa démission. Il détient le record des mauvaises opinions. La semaine dernière, le Ministre des Finances, Shoichi Nakagawa, avait dû présenter sa démission, après être apparu en état d’ébriété dans une conférence de presse durant la réunion du G7 à Rome. Le Ministre des Finances avait expliqué son état par une intoxication médicamenteuse. Un effet secondaire des médicaments qui s’associaient mal avec l’alcool.

Quoi qu’il en soit, dans le pays des Samouraïs ; le pays qui a inventé les attaques kamikazes de Pearl Harbor et des Généraux qui se sont faits Hara Kiri après la capitulation de l’Empereur, suite à Hiroshima, on ne badine pas avec le code de l’honneur. Mais, visiblement, ce code de l’honneur n’est plus ce qu’il était. Un Premier Ministre à 11% d’opinions favorables et toujours en poste : déshonneur ou désavœu ?

 
A propos de
Sans réagir sur le fond des motifs du mandat d’arrêt international du Président Soudanais : crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’Union Africaine a pourtant manifesté son extrême prudence pour cette condamnation d’un de ses membres. Raison avancée : la sécurité et la paix doivent primées sur la (...)
En savoir plus »
Thèmes